10 conseils pour présenter comme Steve Jobs

Qui n’a jamais rêver de présenter comme Steve Jobs ? Et si c’était possible !

Steve Jobs utilisait de nombreuses techniques simples que vous pouvez reproduire et mettre en pratique dans vos présentations. Vous trouverez dans les lignes qui suivent 8 cas pratiques à reproduire dans vos présentations.

J’ai vu et revu toutes les représentations de Steve Jobs. Y compris celles de NEXT , la deuxième entreprise que Jobs a créée lorsqu’il s’est fait licencier de Apple Computer avant de revenir chez Apple pour changer le monde 😉

Regardez une des premières vidéos de démos de Steve Jobs sur les solutions de NEXT.

Voici maintenant les 10 conseils que j’ai appris de mes propres analyses, mais également de plusieurs ouvrages et vidéos que l’on peut trouver sur l’emblématique patron d’Apple.
références en fin d’article pour les curieux.

1 S’entrainer

Il est facile de croire que les keynotes de Steve Jobs étaient presque de l’improvisation tellement il donnait l’impression d’être naturel et spontané. Pourtant c’était loin d’être le cas. Les premières présentations de Steve Jobs étaient loin d’être parfaites.

Oui, Steve Jobs n’était pas un orateur né. Il a travaillé et beaucoup travaillé sur ses présentations.

Chaque slide était préparée par lui. Cela peut paraître anodin, mais connaissez-vous des dirigeants qui préparent leurs propres présentations ? Combien font appel à leur service marketing ou à des prestataires pour déléguer cette tâche ? Il n’en était rien de Steve Jobs qui préférait s’impliquer totalement dans la réalisation de ses keynotes.

Steve Jobs a d’ailleurs été l’unique beta testeur du logiciel Keynote sur Mac. Lors de la présentation de la suite iWorks (suite logiciel équivalente à Microsoft Office), il a bien précisé “ce logiciel a été construit pour moi.” “Pour les présentations qui comptent vraiment.” “Je souhaite maintenant le partager avec vous ».

Il perfectionnait les moindres détails sur la forme et sur le contenu de ses présentations. Comme il le faisait pour ses ordinateurs, “il peignait même les faces cachées”. Il s’entraînait avec son équipe sans relâche pour que tout soit le plus précis possible.

Steve jobs at home

2 Simplifier

Observer avec attention les diapos de Steve Jobs. Est-ce que vous voyez beaucoup de textes, de phrases ou de schémas incompréhensibles ? Tout était simplifié à l’extrême.

Exemple avec cette diapo de Steve Jobs qui annonce le nombre de téléchargements de vidéos sur l’apple TV. Un chiffre en énorme et une description simple. RIEN d’autre.

Présentation iPhone 2007_13

Steve Jobs travaillait beaucoup ses diapositives pour ne conserver que l’essentiel, pour ne pas noyer l’auditoire dans les détails.

Souvent, nous avons tendance à ajouter trop de détails sur nos diapos et dans nos discours pensant être le plus précis possible, mais le risque est de perdre totalement votre auditoire.

C’est quelque chose d’important à comprendre. Le désigner ORA ITO parle de simplexité. J’aime bien ce terme parce qu’il explique parfaitement la notion d’aller dans le détail lors de la création de quelque chose pour ne laisser que l’essentiel sans pour autant banaliser l’important, bien au contraire.

C’est aussi une forme de respect. Ne pas étaler sa science, mais travailler sa communication pour qu’elle soit accessible et compréhensible par son auditoire.

Avez vous déjà suivi des  conférences de scientifiques ou de chercheurs? C’est parfois très frustrant de ne pas comprendre l’exposé d’un scientifique par ce qu’il rentre dans les détails complexes qu’il a mis 5 ans à décrypter, parce qu’il utilise un jargon technique dont un faible pourcentage de son audience va savoir décrypter.

On peut se sentir ridicule de ne pas comprendre, on perd son temps et lui aussi puisqu’aucune information ne sera retenue.

À l’inverse imaginez si chaque scientifique travaillait les  discours et les visuelles de ses conférences pour que ce soit compréhensible par tous, vous en ressortiriez enrichis puisque vous auriez appris quelque chose de nouveau. Vous vous souviendriez de ce chercheur qui aura retenu votre attention et lui même n’aura pas perdu son temps pendant 5 ans en déployant massivement les informations clés de sa recherche.

Steve Jobs souhaitait toucher un maximum de monde et c’est pourquoi il rendait accessible ses présentations par son discours simple et ses diapositives simples. Non pas parce que son auditoire n’était pas capable de comprendre, mais justement pour que le maximum de monde se souvienne des messages qu’il voulait faire passer. Un ordinateur est quelque chose de complexe, très complexe mais Steve Jobs a toujours présenté ses produits avec un vocabulaire compréhensible par tous.

Je vous invite à écouter et visualiser ses présentations qui sont disponibles gratuitement sur iTunes dans le lien ci-après.

https://itunes.apple.com/fr/podcast/apple-keynotes/id275834665?mt=2

3 Concentrez vous sur l’essentiel

Lors des présentations au MacWorld ou aux événements spéciaux chez Apple, Steve Jobs ne présentait pas tout. Il y avait souvent plusieurs centaines de nouveautés sur chaque nouvelle version et par conséquent des dizaines de points qu’il aurait pu aborder. Mais il se concentrait sur l’essentiel uniquement. Par exemple, lors de la présentation de l’iPhone en 2007 il a présenté trois choses :

  1. L’iPod dans l’iPhone
  2. Le téléphone
  3. Un appareil connecté à internet

Pourtant il y avait déjà bien d’autres fonctions sur la première version de l’iPhone mais il a décidé de montrer l’essentiel pour les utilisateurs. L’important n’était pas de faire une liste exhaustive mais de présenter le concept révolutionnaire de l’iPhone.

Il ne faut donc pas avoir peur de supprimer tout ce qui n’est pas plus important que le plus important pour son public.

Si vous souhaitez communiquer plus en détail vous pouvez aussi utiliser d’autres moyens de communication comme les sites internet, les documents papiers, les livres…

Le but d’une présentation est de faire passer des messages. Si vous arrivez à captiver votre auditoire il complètera ses connaissances en consultant d’autres supports. Mais pour une présentation, vous devez dans un premier temps attirer leur attention en présentant l’essentiel.

4 Travaillez votre enthousiasme

stevejob-sourire

Si vous présentez votre projet vous devez, je l’espère, être passionné par le sujet de celui-ci mais le stress nous joue parfois des tours et donne une image de vous qui n’est pas la bonne.

Vous devez travaillez sur votre communication non verbale et sur votre stress pour que l’on ressente votre enthousiasme. Cela passe par des choses simples comme le sourire. Le stress peut se gérer avec l’expérience et avec une présentation bien préparée.

Steve Jobs présentait lui-même les nouveaux produits ou les nouveautés de son entreprise. Très peu d’entreprises ont la chance de voir leur dirigeant être autant impliqué. Steve Jobs était quelqu’un de passionné. Il a souvent communiqué sur sa passion dans les medias.

Son enthousiasme envers les produits d’Apple pouvait se sentir, se ressentir car il le transmettait sur scène lors de ses présentations. Cet enthousiasme était palpable, perceptible et c’est aussi ce qui a participé au succès de ses présentations.

Lorsque vous êtes en train de donner votre présentation, vous devez être totalement impliqué, totalement convaincu pour transmettre à votre public cette émotion.

Et surtout, surtout, pensez à sourire Smile

5 Développez un plan clair

Les présentations de Steve Jobs étaient souvent scindées en trois parties.

Il annonçait clairement son plan à l’oral pour que son auditoire ait une vision claire.

Il n’hésitait même pas à afficher 1, 2 puis 3 sur une slide pour annoncer ou il en était. Ces présentations étaient presque organisées comme des pièces de théâtre.

Vous devez dès la conception de votre présentation avoir un plan clairement défini et vous devez faire en sorte que votre auditoire sache où vous en êtes. C’est important pour la concentration de l’auditoire. Ça va le maintenir accroché.

Encore une fois pas de plan compliqué mais un plan simple et clair.

Nous pouvons reprendre les trois choses qu’il a présenté lors de la présentation de l’iPhone :

“Aujourd’hui , j’ai trois choses à vous présenter, un nouvel iPod avec un écran tactile, un téléphone révolutionnaire et un système connecté à internet”

Plan de présentation en trois points

Voilà un plan claire et simple.

Pourquoi un plan en trois parties ? parce que c’est facile à retenir, facile à suivre. Steve Jobs le savait et l’utilisait.

6 Soyez concentré

Lorsque vous donnez une présentation. Beaucoup de facteurs extérieurs peuvent venir vous perturber. Une foule de paramètres que vous n’aviez pas lors de vos entrainements. De plus, vous pouvez ressentir du stress ou avoir la peur du regard des autres. Le meilleur moyen de surmonter ces éléments perturbateurs est d’apprendre à vous concentrer sur le moment présent.

Steve Jobs était toujours très concentré. Certes il avait beaucoup d’expérience, mais il avait cette capacité à se focaliser sur le moment présent. C’est une attitude que l’on peut percevoir facilement en observant ses présentations.

Pendant votre présentation, rien ne doit vous atteindre. Vous devez être dans votre bulle et être concentré sur votre discours et sur votre auditoire.

Je conseille par exemple la pratique de l’autohypnose ou la méditation pour améliorer votre concentration. De nombreux blogs existent sur ces sujets. La concentration générée par ces pratiques va vous permettre de donner le meilleur de vous même et de ne pas vous laisser distraire par des facteurs extérieurs.

7 N’utilisez pas toujours les diapos

Steve Jobs n’avait pas peur d’utiliser des diapos totalement vides lorsqu’il voulait pleinement l’attention du public sur ce qu’il allait dire.

C’est une excellente pratique qui n’est que trop peu utilisée.

Autre point important que je vois régulièrement c’est de laisser la dernière diapositive affichée tout en parlant d’autre chose. Rien de tel pour perturber votre auditoire qui va naturellement lire la diapo qui n’a aucun rapport avec votre discours.

Dans ce cas ajouter une diapo vide ou utiliser la touche B ou W pour afficher une diapo noire ou blanche.

diapo vide steve jobs

Je vous conseille fortement d’utiliser la diapositive vide lorsque vous voulez annoncer quelque chose d’important ou lors des transitions.

Pour résumé il n’est parfois pas utile d’illustrer ses propos.

La peur du vide nous empêche souvent de le faire alors osez et utilisez la diapo vide de temps en temps! Smile

8 Créer une conversation

L’époque des communications magistrales est en train d’être révolue. Que ce soit pour les formations ou pour les présentations, toutes les techniques magistrales sont à proscrire.

N’avez-vous jamais écouté un prof pendant deux heures en prenant des notes à toute vitesse ? Vous avez trouvé ça efficace ? Vous avez retenu les informations clés ?

Est-ce que vous écoutez les présentateurs lorsqu’ils sont cachés derrière leur pupitre ou leur écran ? Difficile n’est-ce pas ?

Steve Jobs n’utilisait pas de pupitre, il n’était pas caché derrière son ordinateur lors des démos, il n’était même plus caché derrière un costume trois-pièces. Il était sur la scène oui, mais il créait une connexion,  il créait une conversation, un moment d’interaction avec le public.

C’est un point assez difficile à travailler mais très important à mon sens. Cela passe par ne pas se cacher mais être au plus près de l’auditoire, le regarder, poser des questions.

C’est une excellente méthode lorsque vous voulez attirer l’attention, car il n’y a rien de tel qu’un échange. Lorsque vous dialoguez avec quelqu’un vous avez son attention. Steve Jobs essayait de reproduire cela pour avoir une totale attention de son public. Rappelez-vous, pas de pupitre, pas de discours magistral, mais créez une conversation avec votre auditoire.

9 Apprenez à présenter les chiffres

Une erreur fréquente est de présenter les chiffres de telle sorte qu’ils ne sont pas représentatifs pour votre auditoire. Steve Jobs peut aussi vous aider à mieux les présenter.

Prenons un exemple au hasard Smile, vous venez de sortir un nouveau lecteur mp3 avec une grosse capacité de stockage. Imaginons qu’il dispose d’un espace de 30Go comparé à vos concurrents qui n’ont que 2Go maximum. Vous souhaitez donc communiquer sur ce chiffre. Mais avant de l’afficher posez vous une question.

Qu’est ce que ce chiffre veut dire pour votre auditoire, pour vos clients ? Pas grand chose en fait sauf si vous êtes une pointure en informatique et encore.

Maintenant si je vous dis “1000 chansons dans votre poche” !

1000 chansons dans votre poche

Là nous avons une toute autre représentation du chiffre 1000. Votre disque dur va pouvoir stocker 1000 chansons que vous pourrez emporter partout avec vous. Sans avoir besoin de synchroniser à chaque fois votre lecteur.

Vous devez trouver un sens a chaque chiffre présenté. Et c’est valable dans des réunions commerciales ou toutes autres présentations.

10 Gardez le meilleur pour la fin « one more thing… »

steve-jobs-apple-one-more-thing

Le public va retenir principalement le début et la fin de votre présentation. Gardez toujours l’annonce la plus importante pour la fin. C’était le one more thing… de Steve Jobs tant attendu à  ses présentations.

Cette fameuse slide de Steve Jobs suscitait l’engouement le plus total. Car on pouvait s’attendre à une petite chose qui allait être en réalité une grande annonce.

Ah au fait j’allais presque oublier… et là  BOOM le plus important arrive.

Conclusion

Steve Jobs faisait du théâtre sur scène lors de ses keynotes. Il orchestrait ses présentations, les scénarisait pour que nous soyons complètement captivés par l’histoire qu’il nous racontait. Et ça fonctionnait. Pour autant les dix points que nous venons de voir dans cet article sont facilement reproductibles par vous et pour n’importe quelle présentation. Alors à vos diapos et montez sur scène !

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant mon guide « Réussissez votre prochaine présentation », qui vous apprend de manière inédite et rapide comment créer et donner une présentation qui cartonne : Allez en bas de cet article pour télécharger le guide.

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

Sources d’inspiration :

Livre présentation Zen de Garr Reynold editeur Pearson, 2013

Livre The presentation secrets of Steve Jobs de Carmine Gallo editeur Brilliance Audio

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire